Scolarisation des filles en primaire et au collège

Concept

Des familles d’accueil pour faciliter la scolarisation des filles en milieu rural : un engagement communautaire.

Contexte

Au Niger, la scolarisation des filles est loin d’être acquise. Son taux (67,3% en 2010 ; le taux global est de 76,1%) reste faible même s’il témoigne des efforts déjà accomplis, au regard de celui de l’alphabétisation des femmes (15% contre 42,9% pour les hommes). En zone rurale (80% du pays), la  plus pauvre, l’écart entre filles et garçons est encore plus grand et elles ne représentent plus que 38% des effectifs au collège.

Le projet

Agir dès le primaire et obtenir le maintien des filles au collège : ce projet pilote s’adresse à des enfants choisis pour leur vulnérabilité (familiale, sociale) ou leurs bons résultats. Placées en familles d’accueil et dotées d’une bourse d’études, les jeunes élèves bénéficient d’un tutorat social et scolaire et du soutien  des communautés, mobilisées, qui s’engagent à retarder l’âge de leur mariage au profit de leur éducation. La toute première phase du projet a donné des résultats prometteurs.

Mise en œuvre

– Attribution d’une bourse mensuelle (4 000 CFA) et d’un kit individuel de fournitures scolaires à chaque élève.

– Appui financier mensuel (15 000 CFA) aux familles d’accueil.

– Appel à la mobilisation communautaire. Campagnes d’information et de plaidoyer pour l’éducation des filles et le retard de l’âge du mariage.

– Installation de sanitaires séparés filles/garçons  dans les écoles .

Lieu du projet / 6 communes des régions de Maradi et de Zinder, Niger
Région / Afrique
Domaine / Education des filles et des femmes
Durée / 2012 - 2018
Le projet concerne / 500 filles dans 50 écoles primaires et collèges
Chef de projet / Aboubacar Maman
Faire connaître ce projet

L'actualité de ce projet