Amélioration de la prise en charge familiale de la petite enfance (POUPEE)

Concept

Un relais familial pour permettre la scolarisation des enfants de 3 à 5 ans

Contexte

Au Mali, 5 à 6% seulement des enfants de 3 à 6 ans sont préscolarisés dans des écoles maternelles, essentiellement à Bamako. Mais dans la capitale comme dans les zones rurales, le développement des structures d’accueil pour la petite enfance  – privées ou communautaires – se heurte au même écueil : leur coût. Même minime, il reste trop élevé pour des parents souvent très pauvres, d’autant qu’ils perçoivent mal la nécessité d’éveiller les enfants avant l’âge de l’école et considèrent que le langage s’acquiert avec la scolarité.

Le projet

Pour que les jeunes enfants ne soient pas privés de ce soutien, fondamental pour leur développement personnel et leur scolarité future, le projet Senou expérimente, dans les faubourgs de Bamako, un dispositif novateur et peu coûteux d’éveil des jeunes enfants dans le milieu familial : des jardins d’enfants « dans la cour », encadrés par un membre des familles qui l’habitent. Ses bénéfices secondaires sur l’ensemble de la famille (éducation des parents aux besoins des enfants, révision des comportements) renforcent la perspective d’un modèle pertinent, pérenne et reproductible.

Mise en œuvre

–      Recrutement et formation de tuteurs familiaux.

–      Élaboration d’un programme d’activités de développement (cognitif, psychomoteur, du langage ; initiation à l’hygiène et au bien-vivre ensemble).

–      Formation d’animateurs pour l’encadrement.

Lieu du projet / Bamako, Mali
Région / Afrique
Domaine / Petite enfance
Durée / 2013 - 2016
Le projet concerne / 200 enfants de 3 à 6 ans
Chef de projet / Sandrine Tembely
Faire connaître ce projet

L'actualité de ce projet